Petra Glynt


68249732_429085247688089_1668441777696145408_n.jpg

Alex Mackenzie a débuté le projet solo Petra Glynt, s’inspirant du mouvement de résistance, Occupy, lançant son premier EP, Of This Land (2012), accompagnant celui-ci de performances à des protestations en compagnie d’artistes dont Lido Pimienta. Son album, This Trip (2017), se rallie contre le racisme, le sexisme et la dévastation environnementale. Sur son dernier album, My Flag Is A Burning Rag Of Love (2018), aborde des thèmes tout aussi politiquement chargés, ses paroles confrontant le gouvernement et les corporations sur leurs valeurs douteuses. Elle dénonce le silence de ceux-ci face au problème de contamination des eaux à Flint, Michigan dans la pièce “Health” et ridiculise la collecte de données sur les réseaux sociaux dans la chanson “Surveillance”. “No Consequence” invite les gens ayant peur du changement et de l’inclusion à se joindre à elle sur la piste de danse alors que l’hymne féministe “New Growth” encourage la reprise du pouvoir dans la foulée du mouvement #MeToo.

Continuant de nourrir une forte propension pour l’art visuel, elle dirige ses vidéoclips et crée les pochettes de ses parutions. Mackenzie s’est aussi mise à la composition de trame sonore pour le cinéma, ayant signé la musique pour le documentaire culte The Devil’s Trap. Ces différents projets interreliés mènent à une intersection où l’expérimentation prend sa forme libre et où l’artiste est résolument motivée par ses croyances, celles-même de ses premiers essors dans le monde de l’art. Des influences comme M.I.A. demeurent, mais son approche à la créativité artistique est de plus en plus fermement ancrée dans la philosophie de Crass.

CONTACT: PHIL@MOTHLAND.COM

SpotifyFacebook / Bandcamp / Youtube / Instagram

 

Albums


Concerts


Vidéos


Presse

Mme Glynt est comme une Kate Bush de l’ère Internet : une mystérieuse sirène du vibrato. Sauf que celle-ci parle de la crise de l’eau à Flint et du mouvement #MeToo. Sur la piste de danse.
— Le Devoir
Petra Glynt’s immaculate vibrato will ravage your stereo. Here, it flits over amorphous electronic synths and shattering drum lines that propel the album at a snappy pace. Sonically, every moment is filled intricately, layer by layer, but it never interferes with the listener’s ability to dance to this entire album. Petra Glynt has always been innovating, but My Flag Is a Burning Rag of Love sounds particularly like the future.
— Exclaim!
Mackenzie approaches performance as if preparing for war—against patriarchy, against environmental neglect, against austerity economics. Bathed in intensely psychedelic projections, she’ll lay down thundering rhythm tracks using a floor tom and loop them through pedals, before layering on distorted, disorienting electronics in rhythmic swells.
— Pitchfork

Événements Majeurs

FESTIVALS
DISTORSION PSYCH FEST (2019)
CMW (2019)
NIGHT OWL FESTIVAL (2018)
SOIR (2018)

PREMIÈRES PARTIES
Suuns, Doldrums, Chastity, Ema, The Blow, Yamantaka // Sonic Titan.